Accueil > Tribunes > "Woody Allen ou la fabrique du connard"

 

"Woody Allen ou la fabrique du connard"

>> Azélie Fayolle  

Publié le mercredi 10 janvier 2018



Article du blog Ex cursus
Avec l’aimable autorisation de l’auteure

Les faits sont connus : Woody Allen est accusé d’agression sexuelle sur sa fille Dylan Farrow. Sans revenir sur cette affaire incontestable, et pourtant contestée, je pense qu’il est nécessaire de se pencher aussi sur la filmographie d’Allen : comme pour Polanski, visionner ses films est en effet assez édifiant. J’ai, avant de partir aux États-Unis, voulu revoir Annie Hall et Manhattan, bien décidée à oublier la vie de l’artiste, pour me concentrer sur l’œuvre. C’est en fait impossible : l’œuvre d’Allen est taillée sur mesure pour le justifier lui-même – phénomène d’ailleurs mis en avant par Willa Paskin pour Louie de Louis C.K. La filmographie d’Allen est bien une vaste machine servant son auteur : elle est la fabrique du connard.

Lire la suite sur https://excursusblog.wordpress.com/2017/11/18/woody-allen-ou-la-fabrique-du-connard/


Azélie Fayolle   est agrégée de lettres modernes et doctorante en littérature française à l’UPEM, où elle étudie les rapports entre sciences et littérature. Féministe, elle tient par ailleurs un blog (https://excursusblog.wordpress.com/), sur lequel elle questionne régulièrement les représentations sexistes dans les différents arts. Elle anime également la page facebook Féminismes (https://www.facebook.com/F%C3%A9minismes-147052709244957/)


0 commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.